Le Centre de Gestion a participé le vendredi 6 novembre 2015 aux 10èmes Rencontres Gérontologiques Annuelles organisées par le CCAS de Saint-Joseph.

 

 

La thématique de cette journée : « La santé au travail des intervenants auprès des personnes âgées à domicile et en institutions » a rassemblé pas moins de 125 personnes, essentiellement des aides à domiciles.

st jo 041 modif

C’est dans ce contexte, que Jean-Pierre FOLIO, préventeur au Centre de Gestion, est intervenu pour faire part de son expérience sur le terrain et faire un bilan de toutes les actions menées jusqu’à présent en matière de conseil en prévention en mettant en exergue les risques professionnels auxquels sont exposés les aides à domicile et les mesures de prévention à mettre en œuvre dans tous les domaines (organisationnel, technique et humain).

Fidèle à sa politique d’accompagnement des employeurs publics, le CDG soutient par sa présence et son expertise, l’initiative de cette rencontre qui met la lumière d’une part, sur le quotidien des aides à domicile et la réalité d’une profession qui peut s’avérer pénible et, d’autre part, sur les besoins spécifiques des personnes âgées.
Un des temps forts de cette matinée a été la lecture d’un poème proposé par Jean-Pierre FOLIO ce qui n’a pas manqué d’émouvoir le public. Intitulé Humanitude, ce poème est une ode à l’Humain et à ses valeurs morales.
Parce que l’Humanitude c’est prendre conscience de son appartenance à l’espèce humaine, c’est aussi et surtout faire preuve de Savoir-Etre avec ses semblables. A méditer...

 

En aparthé avec Cindy ROLLAND-OLIVAR, Directrice du CCAS de Saint-Joseph

st jo 057 modif

Quel est l’objectif de ces rencontres ?

Depuis 2006, la rencontre gérontologique annuelle se tient une fois par an via des ateliers sur une ou deux journées. Cette année, il a été fait le choix de l'organiser sur une demi-journée sur un format conférence.
C’est une véritable volonté du maire de veiller au bien être des personnes âgées de sa commune.
Le but de cette rencontre est de faire connaître nos partenaires et d’échanger. Nous devons partager nos informations au niveau départemental et régional. Par ailleurs, il faut mettre en place une politique qui facilite la vie des aidants.

A qui s’adressent-t-elles ?

Tout dépend des thèmes qui sont abordés. Nous essayons de toucher tous nos partenaires, ainsi que les personnes âgées et les aides à domicile. Cette année, il est vrai que le thème retenu « La santé au travail des intervenants auprès des personnes âgées à domicile et en institutions » touche plus particulièrement nos aides à domiciles.
Nous essayons également de varier le format de ces rencontres : ateliers, conférences ou encore café débat pour toucher le plus grand nombre.

Pourquoi la ville de Saint-Joseph a-t-elle initié cette journée de réflexion ?

Tout est parti d’un constat, la commune de Saint-Joseph compte le pourcentage de la population âgée le plus important au niveau départemental, de plus elle compte de nombreux centenaires. A partir de là, le maire qui est lui-même très attaché à la famille, veut proposer le meilleur pour les personnes âgées pour que ceux-ci aient une espérance de vie prolongée.

Quel écho ce rendez-vous représente-t-il auprès des personnes âgées ?

Les gramounes sont contents que l’on se préoccupe d’eux, ils se sentent valorisés.

Que pensez-vous de l’accompagnement que vous propose le CDG en matière de santé et sécurité au travail ?

« Formidable ! », le métier des aidants familiaux est complexe et ça l’est également pour nos conseillers qui doivent accompagner la profession.
Pour les 260 agents que nous comptons, 2 personnes des Ressources Humaines étaient auparavant affectées aux problématiques d'hygiène et de sécurité. Jean-Pierre (conseiller du CDG) est arrivé et il a renforcé la dynamique en place. Il apporte une technicité que nous recherchions. C’est quelqu’un de très humain et professionnel.
Nous avons depuis lors renforcé nos équipes avec 2 personnes supplémentaires en vue de nos besoins.